Etats-Unis : sanctions sans précédent à l’encontre de la procureure de la Cour pénale internationale

Le gouvernement américain a imposé mercredi des sanctions économiques à l’encontre de la procureure de la Cour pénale internationale (CPI). En réaction, cette instance a qualifié ces sanctions d’ « inacceptables ».

« Aujourd’hui nous passons de la parole aux actes car la CPI continue malheureusement de viser des Américains », a soutenu le secrétaire d’Etat Mike Pompeo. Dans la foulée, il a annoncé que la procureure de la CPI, Fatou Bensouda, et Phakiso Mochochoko, qui est le responsable du département de la compétence, de la complémentarité et de la coopération de la même instance, ont été inscrits sur la liste noire de Washington. 

Du coup, leurs éventuels biens sur le sol américain seront gelés et ils n’auront plus accès au système financier américain. « Tout individu ou entité qui continuera à assister matériellement ces individus s’expose également à des sanctions », a prévenu le chef de la diplomatie américaine.

Rappelons qu’en juin, le chef d’Etat américain Donald Trump avait donné son feu vert à des sanctions économiques à l’encontre des dirigeants de la CPI pour dissuader cette instance d’entamer des poursuites contre des soldats américains pour leur participation à la guerre en Afghanistan. L’administration américaine n’a donc fait que concrétiser ses menaces.

Andreï Touabovitch