Le gouvernement américain sanctionne un agent russe qui voulait décrédibiliser le candidat démocrate

Le gouvernement américain a sanctionné jeudi un ressortissant ukrainien présenté comme « agent de la Russie » pour avoir essayé de « discréditer » le candidat démocrate à la présidence, Joe Biden. Il est à noter que le président sortant Donald Trump avait personnellement partagé les montages censés décrédibiliser son rival.

« Andreï Derkach, membre du parlement ukrainien, est un agent russe actif depuis plus de dix ans, toujours en contact étroit avec les services de renseignements russes », a précisé par le biais d’un communiqué le Trésor américain. 

L’administration américaine le soupçonne d’être lié à « des ingérences étrangères pour tenter de saper l’élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis ». Cette opération « clandestine » visant à « influencer les opinions des électeurs américains » devait « culminer avant le jour du vote », a déclaré le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo dans un communiqué distinct.

En fin 2019, cet Ukrainien avait rencontré Rudy Giuliani, l’avocat personnel du chef d’Etat américain, lequel ne ménageait aucun effort pour démontrer de supposés faits de corruption perpétrés par Joe Biden et son fils, Hunter, en lien avec l’Ukraine.

En mai dernier, Andreï Derkach avait diffusé un montage d’enregistrements d’échanges téléphoniques  datant de 2016 entre l’ex-vice-président américain, en poste à l’époque, et Petro Porochenko, le dirigeant ukrainien en ce moment-là. Ces conversations devaient prouver la corruption. Pour le Trésor, celles-ci avaient pour objectif d’appuyer des thèses « non étayées » pour « discréditer » des autorités américaines.

Andreï Touabovitch