Covid-19 : l’Afrique du Sud rouvre ses frontières le 1er octobre

Le chef d’Etat sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé mercredi la réouverture des frontières de son pays pour le 1er octobre prochain, avec des restrictions pour certains pays présentant de forts taux de contamination au coronavirus. La liste de ces pays sera rendue publique plus tard et établie « en fonction des dernières informations scientifiques », a poursuivi le dirigeant de la nation arc-en-ciel.

« Nous allons alléger, progressivement et avec précaution, les restrictions pour les voyages internationaux », a assuré le chef d’Etat sud-africain lors de cette allocution télévisée à Pretoria. Juste avant, il avait fait état d’une baisse considérable du nombre d’infections au cours des dernières semaines sur le sol sud-africain. « Il y a deux mois, au plus fort de la tempête, nous enregistrions quelque 12 000 nouvelles infections par jour. Aujourd’hui, nous sommes en moyenne à moins de 2 000 », a indiqué le président Ramaphosa.

Comme mesures qui seront en vigueur, les voyageurs n’atterriront qu’au niveau des aéroports de Johannesburg, Le Cap et Durban. A leur arrivée, ils sont tenus de présenter les résultats négatifs d’un test de Covid-19 effectué moins de soixante-douze heures avant. Au cas où ces voyageurs ne disposent pas de ce document, ils seront contraints d’observer un isolement à leurs propres frais dont la durée n’a pas été précisée.

Par ailleurs, le chef d’Etat sud-africain a annoncé un assouplissement de quelques restrictions mises en place dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus. L’Afrique du Sud réduira donc son niveau de confinement de 2 à 1 « à minuit le 20 septembre ». 

Ainsi, les réunions à caractère social, politique et confessionnel pourront avoir lieu, en nombre limité de participants. En outre, les salles de sport et les théâtres auront la possibilité de recevoir plus de personnes. Un maximum de 100 personnes pourra prendre part à des obsèques, en lieu et place des 50 participants autorisés actuellement. Quant au couvre-feu, il n’ira plus que de minuit à 4 heures du matin. 

Enfin, les bars et restaurants pourront écouler des boissons alcoolisées dans les limites du couvre-feu. Le même type de breuvage sera vendu en semaine de 9 heures à 17 heures pour une consommation à domicile.

Andreï Touabovitch