En Inde, la journée de mardi a été particulièrement agitée à l’annonce de l’augmentation des taux d’intérêts de la banque centrale indienne de 25 points de base, marquant ainsi une treizième augmentation depuis mars 2010 en vue de stopper une inflation frôlant les 10%.

Cette  treizième augmentation des taux d’intérêt n’est pas une surprise pour les analystes car on se souvient que vendredi dernier la même banque avait déjà augmenté ses taux d’intérêt pour une douzième fois avec des taux de 8,25% pour le repo, taux auquel la Reserve Bank of India (RBI) prêtes aux banques commerciales, et de 7,25% pour le réserve repo, taux d’intérêts que les banques perçoivent quand elle place des avoirs à la banque centrale. Dès lors, les nouveaux taux d’intérêts fixés par la banque centrale indienne sont de  8,50% pour le repo et de 7,50% pour le reserve repo. Ces augmentations intervenues en seulement l’espace de cinq jours renforcent les inquiétudes sur la stabilité du système bancaire indien malgré que le gouverneur de la Reserve Bank of India  (RBI) Duvvuri Subbarao ait rassuré qu’il n’y aura plus de nouvelle augmentation d’ici la fin de l’année selon des prévisions confirmées par la courbe d’inflation. En outre, le gouverneur de la RBI a garanti à tous les indiens que la banque centrale a la faculté d’anticiper une inflation de l’ordre de 7% d’ici la fin de l’année budgétaire, le 31 mars2012.

Depuis septembre, l’Inde connait des taux d’inflations record qui ont d’importantes répercussions sur le milieu d’affaires indiens. La stabilisation du système bancaire indien et l’ajustement de sa politique monétaire sont la clé de voute pour relancer la croissance économique du pays.

 

Tags: ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*