Bientôt, l’âge légal de la retraite au Japon pourrait être de 65 ans. Le projet de loi relatif à cette réforme a été approuvé la semaine dernière par la Chambre basse du Parlement japonais.
De 60 à 65 ans. Les japonais pourraient bientôt avoir la latitude de repousser la fin de leur carrière officielle. En tout cas, les élus sont favorables à ce changement et l’ont fait savoir par la voie des urnes. Il ne reste plus que la loi passe par le Sénat, ce qui semble être quasiment acquis à moins d’une surprise de dernière minute. Si ce projet de loi a traversé sans encombre la chambre basse du Parlement japonais, ce n’est certainement pas étranger au soutien du Keidaren, le patronat japonais. Au-delà, la population japonaise est, en général, pour avoir la possibilité de travailler plus longtemps. De cette manière, les employés âgés continueront à bénéficier des soins médicaux et des pensions. Un avantage de taille vu qu’actuellement, une bonne partie des retraités est plongée dans la précarité professionnelle une fois la carrière terminée.
Le Japon est plus que jamais confronté au vieillissement de sa population : de nos jours, environs 24 % des japonais ont 65 ans ou plus. Et, cette part atteindra 38,8 % à l’horizon 2050.  Ce qui nuira certainement à la croissance du pays si des réformes ne sont pas amorcées.  C’était d’ailleurs une des récentes recommandations du Fonds Monétaire International (FMI) à l’endroit de l’archipel. La nouvelle loi sur l’âge de la retraite doit normalement entrer en vigueur en avril 2013.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*