Revigorée par l’annonce de l’accord trouvé en zone euro, la Bourse de New York a fini en forte progression, ce jeudi. Une progression qui pousse les investisseurs américains à pouvoir, dès lors, espérer se concentrer sur l’économie américaine qui ne cesse de s’améliorer avec le Dow Jones qui a pris 2,86%  et le Nasdaq 3,32%.

En se référant aux chiffres définitifs à la clôture, le Dow Jones, indice regroupant les actions des 30 fleurons américains, est passé de 339,51 points à 12.208,55 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, est passé de 87,96 points à 2.738,63 points. On note également que l’indice élargi Standard and Poor’s 500 est passé de  3,43% (42,59 points) à 1.284,59 points. A seulement deux séances de la fin du mois, les marchés américains semblent présenter beaucoup de choses positives et l’attention des investisseurs reste portée sur l’indice vedette de Wall Street, le Dow Jones, qui, avec une progression mensuelle de 12%, réaliserait sans aucun doute son meilleur mois depuis 1987. Cette progression a été favorisée par la décision des dirigeants européens de réduire la dette de la Grèce et de mobiliser 1000 milliard d’euros afin d’éviter une contagion de la crise à d’autres pays dont l’Italie et l’Espagne. L’annonce d’un accord européen s’est suivie d’une nette progression des valeurs financières avec  précisément la banque d’affaire JP Morgan qui a gagné 8,31% à 37 dollars et la banque Morgan Stanley qui a progressé de 16,65% à 19,41 dollars.

Avec cette série de progression enregistrée, les marchés américains peuvent désormais déplacer leur attention de l’Europe pour se tourner vers les dernières séances avant la fin de l’année.

 

Tags: , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*