Sur le point de devenir la principale arme des forces stratégiques navales russes, le missile balistique Boulava a été tiré avec succès par le sous-marin nucléaire Iouri Dolgorouki  à l’occasion d’un troisième test effectué par la flotte maritime russe.

Un porte- parole du ministère de la défense a déclaré que le missile Boulava avait pu atteindre en temps voulu la cible, qui se situait sur le polygone de Koura, sur la presqu’ile de Kamtchakta. A ce jour, on dénombre déjà dix sept tirs d’essai de missile de quatrième génération dont neuf effectués avec succès. Boulava est le plus récent des missiles balistiques, constitué de six ogives nucléaires hypersoniques de 50 Kilotonnes à trajectoire indépendante, et capable d’effectuer des manœuvres d’évitement. Le missile dispose également de la capacité de dépasser et de surmonter tout type d’appareils de défense antimissile.

Les capacités extraordinaires de Boulava motivent les autorités de Moscou à parachever le développement de ce missile afin de l’intégrer, le plus rapidement que possible, dans l’armement russe à partir de 2012. D’ailleurs, cette intégration de Boulava, tant voulue par la Russie, est en bon train car l’équipage du sous-marin Iouri Dolgorouki a réussi tous les trois tirs d’essai en seulement six mois prouvant ainsi le perfectionnement de la technique de mise en point du missile ainsi que le professionnalisme et la maitrise de  flotte maritime russe.

Cependant, la Russie a annoncé qu’elle projette d’effectuer à nouveau deux tirs du Boulava d’ici la fin de l’année. Il s’agira d’un lancement simultané de deux missiles à partir d’un sous-marin.

 

Tags: ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*