pegasusEn commandant 100 Airbus, Pegasus Airlines a marqué l’histoire des compagnies aériennes en Turquie. Avant cela, aucun transporteur aérien turc n’avait effectué pareille affaire.

12 milliards de dollars américains. C’est le montant de la facture adressée à Pegasus Airlines pour sa commande d’Airbus. La compagnie aérienne veut s’équiper de 100 moyens-courriers A320neo et A321neo. Le premier type d’Airbus est un monocouloir avec 180 places. Comme particularité, il dispose d’un système de remotorisation qui diminue considérablement sa consommation en kérosène. Egalement, le second type comporte la même technologie. Ainsi, ces avions consomment 15 % de carburant en moins que les autres appareils de la catégorie. Pegasus Airlines patientera une décennie pour qu’Airbus lui fournisse sa centaine de joyaux. Néanmoins, les livraisons débuteront dès la période 2015 – 2016 pour se clore en 2022. Comme d’ordinaire, les deux parties ont prévu des marges dans l’engagement : la commande est ferme pour 75 avions, dont 58 A320neo.

Cet accord est doublement historique : il s’agit d’abord « de la plus grande commande commerciale jamais passée en Turquie », s’est réjouit le patron d’Airbus devant la presse ; ensuite, c’est la première commande d’Airbus de type A320neo. C’est le constructeur aéronautique européen qui doit être heureux : en sérieuse difficulté par rapport à la concurrence de Boeing – sur les 11 premiers mois 2012, l’américain a enregistré 1052 commandes contre 585 pour Airbus -, il a eu là une occasion en or de revenir au premier plan. Ce, d’autant plus que Pegasus Airlines s’équipait chez Boeing avant d’opter pour Airbus. Pour preuve, sa flotte actuelle est composée de 42 B737. Sur le marché de l’aéronautique, Boeing compte lancer son 737MAX. Cet appareil est en concurrence directe avec l’A320neo, qui sera prêt d’ici 2015.

 

Tags: ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*