Mondi - GirondeLe groupe Mondi, spécialisé dans la production de papiers et d’emballages, compte mettre un terme à son activité à Saint-Jean-d’Illac (France). 104 postes sont menacés. L’autrichien Mondi compte 2 représentations dans l’Hexagone. En dehors de celle de la Gironde, le spécialiste du papier et des emballages preste également à Reims. C’est d’ailleurs le seul site qu’il compte garder en France, au détriment du premier. L’usine de Saint-Jean-d’Illac, qui emploie 104 personnes, produit particulièrement des sacs pour l’alimentation  et le BTP. Depuis la fin 2012, cette activité est sur la sellette. En effet, l’administration de Mondi avait déjà saisi son effectif de son intention d’arrêter l’activité. Comme argument, le groupe autrichien a évoqué « des bouleversements économiques » subis par l’Europe occidentale, la France y comprise, lesquels se sont empirées en 2011 et 2012 et pourraient « perdurer », comme l’a justifié le patron de Mondi, Ron Pfeifer. Ce dernier a toutefois essayé de ressortir certains avantages d’une telle décision, notamment, pour l’autre site de Mondi, situé dans le département de la Marne à Bétheniville. Ainsi, cette usine pourrait prendre plus d’ampleur. Des arguments qui n’ont convaincu ni les autorités municipales ni les salariés du groupe. Pour preuve, Philippe Madrelle, le président du Conseil Général de la Gironde, a saisi fin 2012 Arnaud Montebourg, ministre français du Redressement productif, lui certifiant que « les volumes de commandes (du groupe Mondi) sont assurés, en particulier sur le marché français ». En outre, les employés du site bordelais ont ouvert un autre front : ils ont déploré le transfert de la production vers d’autres unités de production. Ce qui, selon eux, a fini par asphyxier l’usine, du fait de charges salariales et structurelles trop lourdes.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*