Delek et AvnerDelek Drilling et Avner oil and gas, groupes israéliens spécialisés, entre autres, dans l’énergie, ont acquis lundi 30 % des droits d’exploration de pétrole et de gaz d’un bloc situé au large des côtes sud de Chypre. Ce gisement appartient à l’américain Noble Energy.
Ces derniers temps, Chypre attire de nombreux investissements dans son secteur énergétique. A peine quelques jours après Total, Delek et Avner obtiennent le droit de mener des missions d’exploration. Ces compagnies israéliennes ont sauté sur l’opportunité offerte par Noble Energy. Cette dernière entreprise est un précurseur des explorations au large des côtes chypriotes. En raflant le bloc 12, son initiative a été récompensée. C’était en 2007, après que l’Etat insulaire ait entamé des recherches de pétrole dans ses eaux territoriales. Poursuivant ses prospections, Noble Energy a annoncé, fin 2011, avoir découvert d’importantes réserves de gaz. D’un volume global de 226,5 milliards de m3, la valeur estimée de ce gisement était de 100 milliards d’euros (125 milliards de dollars). Autrement dit, largement de quoi couvrir les besoins énergétiques locaux pendant plusieurs décennies. Et, en bonus, propulser Chypre au premier plan régional en matière de fourniture de gaz.
Ainsi, avec cette dernière tractation, Delek et Avner pourront se tailler une bonne part du gigantesque gâteau. L’exploitation de ce bloc s’enrichira de l’expérience des deux géants, qui sont déjà propriétaires d’autres champs gaziers, dont les gisements israéliens Leviathan et Tamar. De son côté, le gouvernement chypriote entrevoit, au travers de ce potentiel gazier, une porte de sortie de la crise. Actuellement, ce pays est en pleine récession et, de surcroît, sollicite un plan d’aide européen. Par ailleurs, Nicosie reste confronté à l’opposition d’Ankara, suite à un conflit territorial entre Chypre et la Turquie.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*