amazoneDepuis la semaine dernière, Amazon fait scandale en Allemagne. L’affaire a été déclenchée par un document télévisé évoquant le traitement de ses employés saisonniers.

L’Allemagne a découvert, le mercredi 13 février dernier, la face cachée d’Amazon : un reportage portant sur les conditions de travail de 5 000 salariés intérimaires de cette entreprise et réalisé par le bais d’une caméra cachée a été diffusé. De quoi choquer les téléspectateurs : ce film montre des immigrés venus du Sud et de l’Est de l’Europe et engagés par Amazon. Ils vivent dans des bungalows de vacances où ils sont placés sous surveillance en permanence. D’ailleurs, le service de sécurité qui offre cette prestation serait proche de l’extrême droite. Dans ces domiciles de fortune, ces travailleurs peuvent être fouillés à tout moment. Comme si ce n’était guère suffisant, ils se sont avérés non seulement modiquement rémunérés mais victimes de renvois abusifs.

Ce sombre tableau a largement suffi à susciter plusieurs réactions de protestation en Allemagne : d’aucuns ont même prôné le boycott d’Amazon. De même, les politiques se sont rapidement saisis de l’affaire : tout en ordonnant l’ouverture d’une enquête sur les conditions de travail chez Amazon, le ministère du Travail pourrait frapper de sanctions la société d’intérim responsable de ces mauvais traitements. Ainsi, le chiffre d’affaire d’Amazon pourrait être sérieusement entamé si ses activités allemandes sont mises à mal. A noter que l’Etat européen constitue le deuxième marché de cette entreprise après les USA : pour preuve, les Allemands ont fait, en 2012, des achats de l’ordre de 27 milliards d’euros (34 milliards de dollars américains).

Malgré tout, Amazon a certifié, dans un communiqué, ne tolérer « en aucune manière la discrimination ou l’intimidation ». L’entreprise s’est engagée à « procéder à des vérifications ».

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*