HellinikonAprès s’être retiré le mois dernier, le Qatar a, à nouveau, montré de l’intérêt en vue du rachat du site de prestige Hellinikon situé à Athènes. Le porte-parole du gouvernement grec, Simos Kédikoglou, l’a annoncé mercredi sur la radio privée Vima Fm.

D’après l’autorité grecque, le Qatar a paraphé un accord confidentiel. Le pays du Golfe signe donc son retour pour prendre part à l’appel d’offres portant sur le site d’Hellinikon. Selon certaines sources proches du dossier, Qatari Diar, une succursale de Qatar Investment Authority (QIA), vient de s’engager à participer à la deuxième phase de l’appel d’offres. A noter que QIA faisait partie des entreprises présélectionnées lors de la première phase du même appel d’offres. Ainsi, Qatari Diar devra faire face à la concurrence de la grecque Lamda Development, de la britannique London and Regional Properties et de l’israélienne Elbit Cochin Ltd, les trois sociétés également intéressées par Hellinikon.

A l’heure actuelle, le Qatar est sur le point de consentir d’importants investissements en Grèce : en fin janvier, son Premier ministre avait annoncé l’injection d’1 milliard d’euros (1,25 milliard de dollars américains) dans les PME locales. Ce, par le biais d’un fonds d’investissement commun avec la Grèce. Peu avant cette annonce, le chef du gouvernement grec, Antonis Samaras, avait effectué une visite à Doha. C’est peut-être lors de ce périple qu’il a pu convaincre QIA de revenir sur Hellinikon.

A propos de ce site, il a pour vocation d’être le théâtre d’un vaste projet immobilier. Hellinikon comprend l’ancien aéroport de la capitale grecque, plusieurs terrains vides, des côtes qui s’étendent sur 3,5 km et, enfin, une marina. Les investissements qataris sont plus que bienvenus dans le contexte grec de récession.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*