prisonniers palestiniensDeux roquettes ont été tirées depuis le Sinaï vers Israël mercredi, lors de la Journée des prisonniers palestiniens. Les tirs ont été revendiqués par un groupement palestinien baptisé « Majlis Choura al-Moujahidine » qui a dit avoir agi en représailles à la mort d’un prisonnier palestinien et de deux adolescents tués par l’armée israélienne au début du mois. Pendant ce temps plusieurs manifestations étaient organisées dans les territoires.

Selon une porte-parole de l’armée israélienne, les deux roquettes ont été tirées depuis la péninsule du Sinaï et se sont abattues sur la station balnéaire d’Eilat sans faire de victime. L’incident ne devrait pas ranimer les tensions entre les deux pays, vu que le combat contre les forces extrémistes dans le Sinaï a été immédiatement reconnu comme un intérêt commun par le vice-ministre israélien de la Défense.

Cependant toutes les actions palestiniennes en l’honneur de leurs prisonniers n’ont pas été violentes. Trois mille de ces prisonniers ont observé un jeûne selon la porte-parole de l’administration israélienne. Dans la partie de la Cisjordanie sous occupation, une manifestation de près de 600 personnes, regroupant principalement des membres des familles des prisonniers, est partie de Ramallah jusqu’à la prison israélienne d’Ofer. Une autre manifestation a rassemblé près de 1 500 personnes à Naplouse dans le nord. Plusieurs autres centaines de palestiniens ont également marché à Hébron dans le sud.

L’Etat hébreu compte près de 4 700 palestiniens en détention, la plupart pour des motifs de sécurité, dont environ 70 sans inculpation ni procès et 235 mineurs. Le chef du gouvernement du Hamas Ismaïl Haniyeh a affirmé hier à Gaza que toutes les options étaient envisagées pour leur libération. Dans un communiqué du Centre Carter, l’ancien président américain estime que la libération d’un nombre significatif d’entre eux pourrait contribuer aux efforts pour parvenir à la paix.

 

Tags: , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*