le_premier_ministre_indien_a_kaboul_pour_la_premiere_fois_depuis_2005Le président afghan Hamid Karzaïest depuis hier lundi en Inde dans le but de s’assurer du soutien militaire de son voisin dans les périodes troubles qui suivront le retrait de la force internationale l’année prochaine.

Hamid Karzaï doit rencontrer aujourd’hui le Premier ministre indien Manmohan Singh ainsi que le président de l’Union indienne Pranab Mukherjee. Pour l’Afghanistan, il s’agit principalement d’obtenir une augmentation de l’aide militaire indien. Les discussions devraient d’ailleurs porter sur un potentiel accord d’armement entre les deux pays selon une source anonyme au sein du ministère indien des Affaires étrangères. Jusqu’à présent, le soutien militaire de l’Inde consiste plus en une formation des officiers militaires afghans et très peu en livraison de matériel de défense, hormis quelques véhicules. New Delhi serait disposé à répondre favorablement aux doléances afghanes, notamment pour contrecarrer l’influence de son rival pakistanais dans le pays. Toute comme le gouvernement afghan actuel, l’Inde craint un retour du régime taliban après 2014, avec encore en mémoire la bénédiction que ce régime a accordé aux fondamentalistes dans les années 1990. Hamid Karzaï devrait également profiter de l’occasion pour renouveler son appel aux hommes d’affaires indiens d’investir en Afghanistan.

Depuis son arrivée au pouvoir en 2001, Hamid Karzaï a pu compter sur le soutien de l’Inde, environ deux milliards de dollars, pour améliorer l’Afghanistan, un effort que le président afghan n’a pas manqué de saluer lors de son discours d’acceptation. En 2011, les deux pays avaient signé un partenariat stratégique, le premier du genre entre eux, pour approfondir leurs liens en matière de sécurité et de relations économiques, principalement dans le domaine de l’énergie et des mines.

 

Tags: , , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*