d910b496a35bcb639fcbf43b840b469c216abe8aLes performances du groupe français Veolia et sa renommée lui ouvrent les portes du Royaume d’Arabie Saoudite.

Veolia vient de remporter un gros contrat d’un montant de  300 millions d’euros, portant sur la conception, la construction et l’exploitation d’une usine de dessalement d’eau en Arabie Saoudite, pour une durée de 10 ans. Ce contrat s’inscrit dans la stratégie du groupe, de développer ses ventes auprès des industriels, parallèlement aux collectivités locales qui constituent son traditionnel bastion.

Ainsi, le français Veolia qui est le numéro un mondial de l’eau, desservira un vaste complexe pétrochimique et confortera de la sorte sa présence dans le Royaume. Le groupe lui-même a confirmé ce contrat dans un communiqué publié ce mardi 2 juillet. Le contrat a été confié au groupe français par Marafiq, premier opérateur national saoudien de services d’eau et d’électricité. C’est un contrat de grande envergure qui confie à Veolia le soin de concevoir, de construire et d’exploiter la plus grande usine de dessalement à ultrafiltration et osmose inverse d’Arabie Saoudite.

L’usine aura une capacité de 178 millions de litres par jour. Il alimentera le complexe pétrochimique de Sadara, exploité par le groupe américain Dow Chemical et la compagnie pétrolière nationale saoudienne, Saudi Aramco, à Jubaïl, grand port industriel de la côte est du royaume. Le groupe français Veolia est soumis aux exigences de la haute qualité de l’eau de l’usine et de minimisation de l’impact de cette usine sur l’environnement.

Le groupe français doit livrer l’usine d’ici mi-2015. La partie conception et construction rapportera 310 millions de dollars au groupe et l’exploitation lui rapportera 92 millions de dollars, soit un total de 402 millions.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*