Nokia-Event-Elop-Ballmer-11-650x412Le paysage du secteur numérique mondial vient de connaitre un changement majeur. En effet, le géant finlandais Nokia vient d’être racheté par l’américain Microsoft. L’opération aura coûté à ce dernier une bagatelle de 5,44 milliards d’euros.

La vente arrive après deux ans de galère où l’équipementier à sérieusement perdu de sa valeur sur le marché. Selon les explications des dirigeants, la transaction se compose de deux parties. 3,79 millions d’euros seulement concernent l’activité téléphonique proprement dite et 1,65 millions permettra à Microsoft de disposer des licences du groupe sur les 10 prochaines années. Pendant près de 14 ans, Nokia avait tenu la première place en matière de vente de téléphones portables jusqu’à ce que le coréen Samsung et l’américain Apple lui volent la vedette. Aujourd’hui, il a été fortement distancé par ces derniers. Il y a 13 ans quand il avait atteint son âge d’or, la valeur de l’équipementier avait atteint à peu près 185 milliards d’euros. Au cours de son allocution, le président du groupe a déclaré que cette décision était la meilleure voie à prendre pour Nokia et ses actionnaires, cela leurs permettrait d’aller de l’avant. En plus, Microsoft a accepté de reprendre les 32000 employés du groupe et de continuer l’activité. Pour les historiens de Nokia, cette initiative reste dans la logique traditionnelle de l’entreprise qui a opéré des multiples mutations au cours de son parcours. Après les papiers, les bottes et les pneus, le finlandais s’était converti à l’équipement électronique.

Maintenant qu’il s’est fait distancé dans la vente des téléphones, il va peut être devoir se réinventer une fois de plus. Les spécialistes pensent qu’il va s’orienter vers l’équipement réseau. D’autre part, pour Microsoft, c’est la meilleure opportunité pour attaquer son rivale Apple qui a pris une avance certaine en la matière.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*