article_279518fbaf079fb85bb631a2bc39d5d71e0d3b8eFaute d’un accord sur un budget au Congrès pour le début de l’exercice budgétaire 2014, l’Etat fédéral américain est depuis mardi à minuit (heure locale) au chômage technique. La situation se  répercute sur des centaines de milliers de fonctionnaires.
La Maison Blanche a ordonné aux agences fédérales de déclencher la cessation partielle de leurs activités. Tous les services fédéraux doivent réduire immédiatement leurs effectifs au minimum vital, ce qui dans certains cas ne représente que 5% de leur personnel. En attendant  que le Congrès s’accorde l’allocation des crédits finançant les agences fédérales, ce sont 800 mille fonctionnaires sur deux millions qui ne pourront pas travailler.
La sécurité nationale et les services essentiels ne sont pas concernés et Barack Bolama a promulgué une loi garantissant aux militaires qu’ils seront payés quoi qu’il arrive. Le pays connait cette situation depuis janvier 2011, quand les républicains ont pris le contrôle de la Chambre des représentants. L’adoption d’un projet de loi de finances est depuis devenue l’otage d’un compromis entre républicains et démocrates sur la réforme du système de santé de Barack Obama. Votée en 2010 et validée par la Cour suprême deux ans plus tard, elle entre en application depuis mardi et oblige tout Américain, démuni d’assurance maladie, à s’inscrire sur un site gouvernemental de manière à bénéficier d’une assurance subventionnée à partir du 1er janvier 2014. Les républicains considèrent cette obligation comme un abus de pouvoir par l’Etat fédéral, estimant que la loi n’est pas tout à fait prête puisque le gouvernement reconnaît lui-même que les systèmes informatiques ne sont pas opérationnels.
Si le chômage technique de l’Etat fédéral n’affecte pas les administrations locales des 50 Etats, le tourisme, par contre, sera considérablement touché. Les immenses parcs Yosemite et le Grand Canyon ainsi que la totalité des parcs naturels du pays gérés par le national Park Service et les musées Smithsonian de Washington n’ouvrent  pas leurs portes au public depuis  mardi.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*