Nayef-Al-AjmiEclaboussé par des accusations de soutien des djihadistes, le ministre koweïtien de la Justice et des Affaires religieuses, Nayef al-Ajmi, a démissionné lundi du gouvernement.Il a présenté sa lettre de démission à l’émir cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah, qui y a été favorable. « Je remercie l’émir d’avoir accepté ma démission et pour en avoir compris les raisons », a posté l’ancien ministre sur son compte Twitter.
A noter que ce n’est pas la première fois que cette personnalité souhaite quitter le gouvernement. Le mois dernier, il a été accusé par un responsable américain, d’entretenir des rapports avec des djihadistes basés en Syrie. Suite à cela, M. Ajmi avait annoncé qu’il quittait l’Exécutif, mais, l’émir avait rejeté sa démission. Pour justifier sa seconde demande, les médias locaux évoquent notamment des problèmes de santé.
Pour rappel, le sous-secrétaire américain au Trésor chargé des affaires liées au terrorisme et au renseignement financier, David Cohen, avait déclaré, le mois dernier, que « Ajmi a un passé de promoteur du Djihad en Syrie ». Pour preuve, « son portrait a orné des posters de collecte de fonds pour le financement du Front al-Nosra », avait-il ajouté. Le Front al-Nosra est l’aile syrienne d’Al Qaïda.
En réaction, le gouvernement koweïtien avait défendu son ministre, qui, lui-même, avait jugé les propos de M. Cohen « sans fondement ». Toutefois, il a admis avoir participé à des collectes en faveur de la Syrie pour des raisons humanitaires.
Alors que M. Ajmi venait d’accéder à son poste ministériel en janvier dernier, la même autorité américaine avait estimé qu’il s’agissait d’ « un pas dans la mauvaise direction ».

 

Tags: , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*