Brésil : Le Mondial du football ,rentable pour le tourisme

christ-maracanaLe secteur du tourisme au Brésil devrait être l’un des principaux bénéficiaires des retombées économiques de la prochaine Coupe du monde de football. D’après une étude du ministère de tutelle, environ 3,7 millions de touristes sont attendus à l’occasion de cet évènement.
Ce travail a pris en compte les voyageurs brésiliens et étrangers. Toujours selon le même document, ces arrivées devraient rapporter pas moins de 3,3 milliards de dollars à l’économie brésilienne. Cette somme se répartit comme suit : 2 milliards de dollars proviendront des 1,9 million de supporters brésiliens et étrangers spectateurs des rencontres de football et le reste -1,3 milliards de dollars-, des visiteurs qui prendront part aux festivités organisées à l’occasion du Mondial.
A en croire Vinicius Lages, le ministre brésilien du Tourisme, ces chiffres anticipatifs pourraient être largement dépassés. « Les dépenses des touristes, selon nos prévisions basées sur une étude conduite par le ministère du Tourisme ne prennent pas en compte les transactions financières directes ou induites par ces visiteurs », a-t-il expliqué..Ajoutant que « les revenus du secteur touristique durant le Mondial devraient être deux fois plus importants que nos prévisions si nous considérons l’effet multiplicateur de ces dépenses dans l’économie brésilienne ».
Sauf surprise, ce sont les 300 000 voyageurs étrangers, venus pour suivre les rencontres de football, qui devraient dépenser le plus. Chacun devrait assister à 4 rencontres en moyenne, ce qui entraînerait un coût du séjour au Brésil estimé à 2 200 dollars. A cela s’ajoutent les billets d’avions et les dépenses consenties dans le pays d’origine.

Francis Shwarz

Francis Shwarz

ancien Senior Consultant spécialisé dans les questions de stratégie économique au sein de la société Boston Consulting Group (BCG), et ancien manager au sein du groupe spécialisé dans les services pétroliers Schlumberger. en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager