Fernandes-tonyLe patron du groupe Caterham F1 a démenti les informations de la presse selon lesquelles il s’apprêtait à céder son écurie de Formule 1. Le milliardaire malaisien, Tony Fernandes, a déclaré mardi qu’il n’y avait aucun projet de vente en cours concernant son écurie et que cela n’est même pas à envisageable. Selon le magazine Forbes, ce patron âgé de 50 ans, est la 28e fortune de la Malaisie, propriétaire de la compagnie aérienne « Low Cost » AirAsia, ainsi que d’un club de football de Premier League (championnat anglais), le FC Queens Park Rangers.
Dimanche, le quotidien financier malaisien The Edge avait annoncé que le groupe Caterham, qui inclut à la fois l’écurie de F1 aussi bien que le constructeur automobile, aurait été mis en vente, en invoquant un projet en circulation au Moyen-Orient. Le journal avait par ailleurs avancé un chiffre de 432 millions d’euros. Mais  le propriétaire de cette écurie a levé le doute sur son avenir, affirmant que Caterham n’est pas à vendre. Dans un communiqué, le groupe a toutefois indiqué être à la  recherche de nouveaux investisseurs tout en poursuivant un plan de développement ambitieux.
Si les spéculations sont allées bon train sur la vente de l’écurie, c’est parce que son propriétaire, Tony Fernandes, avait affirmé, en début d’année, vouloir mettre fin à son aventure en Formule 1, faute de résultats convaincants. En effet, Caterhem F1 a clôturé la saison précédente en dernière position. Le début de cette saison, l’écurie, qui n’a encore marqué aucun point, se trouve au fond du classement. Le propriétaire du groupe a récemment rompu un projet de partenariat avec Renault, qui portait sur la construction d’une nouvelle sportive jumelle de marques Caterham et Alpine.

 

Tags: , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*