A l’ouverture des marchés, l’attention était tournée vers la nouvelle place boursière qui a été créée suite à la fusion de MICEX et RTS. Cette fusion des deux places boursières russe est assortie de la mise en place d’un guichet unique pour l’ensemble des acteurs des marchés locaux et internationaux dans le but de leur facilité la négociation des obligations, d’actions, des dérivées et des devises.
Au sujet des avantages de cette union, on sait d’ors et déjà qu’elle diminuera les couts de transaction, facilitera les négociations et contribuera à stimuler l’innovation en matière de produits pour le plus grand bonheur des acteurs du marché. Du coté des actionnaires, ils attendent à ce que la fusion booste la rentabilité et donne naissance à une panoplie des sources de revenus, ce qui naturellement permettra de créer une société cotée en bourse.
Selon les spécialistes des marchés, la capitalisation de la société combinée avant l’opération de fusion était de 4,5 milliards de dollars. S’agissant des objectifs de la nouvelle place boursière, elle cible un premier appel public à l’épargne en 2013 et pour y arriver, MICEX-RTS s’est constitué en une société par action ouverte. Pour 2012, MICEX-RTS ont prévu de lancer la négociation sur le marché boursier en T+N( Trimestre et Année) et de sélectionner une plateforme technologique qui aura la tache de créer un compte d’exploitation pour le marché au comptant et celui des produits dérivés.
Ces derniers jours en Russie, les places boursières se donnent à cœur joie à un exercice de repositionnement en vue d’afficher une nouvelle identité dès le début du premier semestre 2012.

 
 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*