seoulSéoul a abrité le mois dernier un rassemblement du monde de l’innovation high-tech dans le but de promouvoir le potentiel des start-up coréennes. Les jeunes ont particulièrement été mis en évidence. Les projets présentés pour cette occasion qui ont le plus frappé les esprits sont Chinchin, une application de rencontres qui connecte les célibataires à leur ami, Keukey, un correcteur d’erreurs typographiques pour smartphone et MangoPlate, un guide virtuel des restaurants de Séoul. L’évènement intitulé Be Launch s’est déroulé dans le Dongdaemun Design Plaza, le nouveau lieu d’exposition aux formes futuristes en plein centre de la capitale sud-coréenne. Son objectif vise à entretenir et à développer la tendance qui voit depuis quelques années les start-up se développer dans le pays. Au nombre de 29 000 en février dernier, le nombre des start-up coréennes a presque doublé depuis 2008 et triplé par rapport à 2000 après avoir connu de nombreux  succès. Elles permettent aux jeunes Coréens d’échapper à un environnement de travail rigide et ultra-hiérarchisé dans une économie dominée par des conglomérats comme Samsung, LG ou Hyndai. La promotion des start-up est soutenue par les autorités coréennes. La présidente Park Geun-hye a fait de « l’économie créative » le slogan phare de son mandat en promettant d’injecter plus de 2.7 milliards de dollars US pour soutenir les PME et plusieurs dérégulations pour faciliter la création d’entreprises. Parmi les exemples des succès des start-up coréennes figure le petit nouveau, d’une valeur estimée à près de 2 milliards de dollars US Kakao Talk, une messagerie instantanée utilisée par 97% des possesseurs de smartphones en Corée, qui s’est taillé la part du lion dans sa récente fusion avec Daum, le deuxième portail internet coréen. Une autre start-up, Coupang, un très populaire site de « social commerce » conçu sur le modèle de l’américain Groupon a annoncé qu’il allait recevoir de l’investisseur américain Sequoia plus de 100 millions de dollars US.

 

Tags: , , , , , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*