targetLa chaîne américaine de supermarchés Target a demandé à sa clientèle de ne plus s’introduire dans ses magasins avec des armes à feu, même si cela est légal aux USA.
Target, dont le logo est similaire à une cible et qui dispose de plus de 1 800 supermarchés aux Etats-Unis, a prié « respectueusement » sa clientèle de ne plus y entrer avec des armes à feu  « afin de créer une atmosphère de sécurité et d’accueil pour les clients et les membres du personnel ». Un communiqué largement relayé puisque Target est le principal distributeur dans le pays.
C’est la première fois qu’une enseigne de ce secteur d’activité essaye de bannir les armes à feu dans ses échoppes. Reste à savoir si sa clientèle va appliquer son mot d’ordre. 44 des 50 Etats américains autorisent le port d’armes à feu. Malgré tout, Target ne veut plus d’armes dans ses rayons dans la limite des lois locales, comme l’a expliqué son directeur général par intérim, John Mulligan. « Mais à partir d’aujourd’hui, nous demandons aussi respectueusement à nos clients de ne pas apporter d’armes chez Target, même là où c’est autorisé par la loi », a-t-il déclaré.
M. Mulligan n’a pas pu éviter de faire allusion au débat sur le maintien ou la suppression de l’autorisation du port d’armes à feu.« Nous suivons avec attention les subtilités de ce débat et respectons la protection des droits de chacun », a-t-il soutenu. Ajoutant que « le fait d’apporter des armes dans nos supermarchés crée une atmosphère qui contredit celle des courses en famille et celle de notre expérience au travail ».
Target s’est montré réservé quant à la procédure qu’il prévoit pour les récalcitrants. Ces derniers mois, plusieurs fusillades meurtrières ont eu lieu aux Etats-Unis. Ainsi, l’autorisation du port d’armes à feu dans les lieux publics est-elle  une question des plus sensibles.

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*