Sur demande de la Chambre des représentants, le président américain, Barack Obama, sera poursuivi en justice pour abus de pouvoir. Cette procédure peu commode a été soutenue par les élus républicains, majoritaires dans l’hémicycle.

procedure-judiciaire-obama
La Chambre basse du Congrès américain a adopté cette mesure par 225 voix favorables contre 201. Ainsi, le président de la Chambre des Représentants, John Boehner, peut-il lancer des poursuites judiciaires contre le chef d’Etat. Il est reproché à ce dernier d’avoir manqué à ses responsabilités constitutionnelles du fait de ne pas avoir mis en œuvre fidèlement la législation portant sur la réforme du système de santé de 2010, ce qui a provoqué les protestations des élus démocrates, qui en totalité, se sont prononcés contre cette procédure. Les représentants de la famille politique  du président américain relèvent même un contraste dans la position de leurs homologues républicains qui s’opposent farouchement à  « l’Obamacare », surnom de cette réforme de la santé. Plus précisément, les Républicains accusent l’administration Obama d’avoir repoussé par deux fois l’entrée en vigueur d’un volet de la loi de santé relatif aux employeurs. Des décisions ont été prises par décret présidentiel. En réaction, l’Exécutif a justifié ces reports par les débuts difficiles de la réforme de la santé en 2013.

La cohabitation entre une Chambre des Représentants républicaine et un Sénat démocrate n’est pas aisée et donne même lieu à divers blocages. D’où, M. Obama est des fois contraint de signer des décrets. En 2012, il est passé par cette voie pour régulariser 580 000 sans-papiers sur une durée déterminée. Toutefois, il n’est pas certain que cette procédure aille très loin, vu que la justice américaine est peu disposée à délibérer des conflits entre les deux principales familles politiques.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*