Les agences de presse russes ont indiqué que le lancement du satellite russe de communication militaire Merdian s’est soldé par un échec à cause d’une panne intervenue à bord de la fusée Soyouz qui avait pour mission de le mettre en orbite. Un responsable militaire a précisé que le satellite est retombé près de Novossibirsk, en Sibérie occidentale.

Le porte-parole des forces spatiales russes, le colonel Alexei Zouloukhine, a déclaré que la panne était survenue au troisième étage de la fusée à la 421e seconde du vol, tout en précisant que l’accident n’a causé ni pertes humaines, ni dégâts majeurs. Il a également annoncé la mise en place d’une commission d’état dont la mission est de mener une enquête sur les causes de l’accident. La Russie avait procédé au lancement du satellite Meridian à bord d’une fusée Soyouz-2. 1A placée sur un cosmodrome militaire de Plessetsk, situé à 800 Km de Moscou, dans le but de répondre à des besoins militaires tels que la communication entre les navires, les avions et les infrastructures terrestres dans l’Arctique. L’échec de ce lancement vient aloudir la série noire que connait le secteur spatial russe depuis un an. En Novembre dernier, la Russie avait échoué dans sa première mission interplanétaire lorsque la sonde Phobos-Grunt, censée se diriger vers mars, est restée en orbite autour de la terre. En Août, le lancement d’un vaisseau de ravitaillement russe avait complètement paralysé les départs vers l’ISS pendant près de trois mois.
Avec le limogeage récent du chef de l’Agence spatiale russe par Vladimir Poutine, on peut s’attendre à un retour en force des activités spatiales russes à vocation militaire.

 
 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*