Au Brésil, l’entreprise locale Saraiva, partenaire du français Booken, parvient à concurrencer Amazon et Rakuten. Une performance qui mérite d’être analysée de plus près.

saraiva1Comme partout dans le monde, le livre numérique a la cote au Brésil. Ainsi, Amazon et Rakuten, géants de ce secteur, se sont déjà engouffrés dans ce marché. Mais, c’était sans compter avec Saraiva, une chaîne locale de librairies, qui n’entend pas lâcher l’affaire. Cette entreprise a lancé, au mois d’août dernier et en partenariat avec le tricolore Booken, sa propre liseuse. Baptisée LEV, celle-ci est disponible dans ses 115 enseignes. A ce propos, la clientèle a le choix entre un modèle de liseuse d’entrée de gamme et l’autre, de milieu de gamme, coûtant respectivement 99 et 158 euros (132 et 211 dollars). Et cela semble très bien marcher à en croire Michel Levy, le PDG de Saraiva. « Les ventes de la liseuse sont supérieures à nos objectifs. Au Brésil, l’adoption de nouvelles technologies se fait très rapidement. Le marché du livre numérique est encore petit, mais il progresse très rapidement », a-t-il déclaré. Selon ce chef d’entreprise, le livre numérique ne couvre que 2 % du marché du livre au Brésil. Celui-ci vaudrait entre 730 et 900 millions d’euros (973 millions et 1,2 milliard de dollars) selon les estimations de l’institut Nielsen datant de l’année dernière. Toutefois, tous les experts perçoivent un potentiel de croissance important de ce marché.

A cela s’ajoutent les atouts de Saraiva, à savoir ses abondantes références en portugais, soit un total de 25 000, et son grand réseau de 115 magasins. Largement de quoi faire plier Amazon et Rakuten au niveau local.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*