Jérusalem-Est : Des projets de colonisation sous extrême tension

Dans un climat d’extrême tension, Israël est sur le point d’accélérer les plans pour la construction de 1 000 logements à Jérusalem-Est, au risque de faire dégénérer une situation déjà des plus inquiétantes.

tension-colonisation-jerusaalemEnviron 400 de ces logements en chantier se situent à Har Homa et 600 autres à Ramat Shlomo, deux colonies juives de Jérusalem-Est. La presse israélienne a largement fait état lundi de l’accord que le Premier ministre Benjamin Netanyahu aurait donné à une série de chantiers en Cisjordanie et à la délivrance de 2 000 permis de construire pour des logements. La nouvelle a fortement été condamnée par la communauté internationale qui juge illégale l’annexion et l’occupation de Jérusalem-Est.

Les annonces des projets de colonisation n’ont contribué à faire progresser les discussions de paix, mais cette dernière pouvait difficilement plus mal tomber. La guerre à Gaza et d’autres évènements se sont conjugués depuis l’été et sont à l’origine de troubles à Jérusalem qui sont devenus quasiment quotidiens.

La situation s’est envenimée mercredi dernier quand un Palestinien de 21 ans a tué un bébé de trois mois et une Equatorienne de 22 ans dans ce que les autorités israéliennes ont qualifié d’attaque terroriste. Lundi encore, de jeunes Palestiniens se sont heurtés à des policiers israéliens qui ont riposté à des jets de pétards et de pierres par des projectiles détonants et lacrymogène ainsi que par des sprays pestilentiels.

Le Croissant-Rouge palestinien a recensé plus d’une vingtaine de blessés dans la nuit de dimanche à lundi tandis que la police israélienne faisait état de son côté de 8 arrestations. Des milliers de policiers et de garde-frontières ont été appelés en renforts pour quadriller les quartiers palestiniens.

Andreï Touabovitch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager