Le quotidien britannique « The Guardian » a publié en fin de semaine dernière sur son site Internet un long format sur les origines de l’Etat islamique(EI) qui aurait vu le jour dans une ancienne prison au sud de l’Irak.

-Ces révélations ont été obtenues d’un djihadiste du nom d’Abou Ahmed, désormais un des cadres de l’Etat islamique, par le journaliste auteur de l’article Martin Chulov, au terme de dix années de couverture de la région dont deux années de discussions avec ce djihadiste.

Selon ces confessions, l’idée de la création de ce mouvement djihadiste qui allait devenir l’Etat islamique a commencé à germer dans les esprits des djihadistes emprisonnés dans le Camp Bucca. Réunis tous ensemble au même endroit, les prisonniers de ce camp, parmi lesquels se trouvaient les dirigeants d’Al-Qaïda ainsi que Abu Bakr al-Baghdadi qui allait devenir le chef de l’EI, se sont rapprochés les uns des autres en pouvant planifier la création de l’Etat islamique.

Les détenus ont pu à loisir se connaître et connaître les capacités de chacun.Baghdadi a été libéré en décembre 2004 par l’armée américaine qui pour elle, ne représentait plus aucun risque, de même que plusieurs de ses compagnons de prison. Mais une fois libérés, ils ont gardé contact. Comme Abou Ahmed et Abu Bakr al-Baghdadi, beaucoup de prisonniers, détenus pendant la même période, sont devenus dix ans plus tard des leaders de l’Etat islamique.

Situé près de la frontière koweitienne, le Camp Bucca a commencé à recevoir des détenus djihadistes à partir de 2003. Il s’agissait d’une véritable forteresse en plein désert qui a abrité jusqu’à 28 000 détenus privés du moindre droit, avant sa fermeture en septembre 2009.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*