MOROCCO-SAUDI-EGYPT-DIPLOMACYAgé de 90 ans, le roi Abdallah d’Arabie Saoudite est décédé jeudi après avoir souffert d’une pneumonie. Depuis déjà plusieurs semaines, il a été admis dans un hôpital, son état de santé s’étant fortement dégradé.

C’est sur une des nombreuses chaines de la télévision saoudienne que la disparition du monarque a été annoncée. Il s’agit d’une importante page de l’histoire qui se tourne dans ce pays.

Le roi Abdallah a pris les commandes de l’Arabie Saoudite en 2005 en succédant à son demi-frère, Fahd, qui venait de décéder. Mais, depuis les dix précédentes années il dirigeait ce royaume adepte d’un islam conservateur. En effet, le roi Fahd avait connu un accident vasculaire cérébral, qui l’avait sérieusement diminué. Pendant ce temps qu’on peut qualifier de préparation, Abdallah a exercé, entre autres, la fonction de commandant de la garde nationale, ce qui lui a permis de se faire respecter par les tribus basées au désert.

L’histoire saoudienne se souviendra de ce roi particulièrement pour la mise en place de certaines réformes courageuses en particulier le droit de vote aux femmes qui lui a valu les critiques des Saoudiens les plus conservateurs.

Selon le système héréditaire dans cette monarchie, c’est le prince Salman, 79 ans, qui va accéder au trône. Pendant 48 ans, il a été gouverneur de la province de Riyad. Actuellement, il occupe les fonctions de ministre de la Défense. Le moins que l’on puisse dire, c’est que son règne commence dans un contexte difficile pour l’Arabie Saoudite menacée dans sa partie sud par Al Qaida au Yémen. En même temps, le groupe Etat Islamique avance vers le nord du territoire. Ces deux mouvements djihadistes ont des sympathisants en Arabie Saoudite.

 

Tags: , , , , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*