bresil-inquietante-secheresseActuellement, la ville brésilienne de Sao Paulo connaît une importante sécheresse due au manque d’eau. A cause du même phénomène, l’approvisionnement en électricité est également menacé.

Depuis des mois, Sao Paulo et l’intérieur de l’Etat l’abritant sont frappés d’une aridité sans précédent sur les 80 dernières années. Ce qui entraîne de longues coupures d’eau, s’étendant sur plusieurs jours.

Comme si cela ne suffisait pas, ce phénomène affecte à présent les grands barrages, fournisseurs d’eau potable de cette province de 40 millions d’habitants. A titre d’exemple, les cinq barrages que comprend le système de Cantareira fonctionnent depuis déjà quelques temps avec un niveau de stockage minimal. Dans le sud-est du pays dont Rio, certains des principaux barrages hydro-électriques ont du mal à fonctionner.

Bianca Lobo, météorologiste chez Climatempo, a indiqué que, « depuis 2012 », les pluies sont en deçà de la normale mais cela a empiré depuis l’été (austral) 2014 ». Et de prévenir que « cette année, les pluies resteront inférieures à la normale et empêcheront la récupération des barrages ».

Certains spécialistes s’en prennent au gouvernement de Sao Paulo, qu’ils jugent coupable de n’avoir pas rationné l’eau durant l’année dernière et informé à temps la population de ce problème.En effet, il y a à peine moins de deux semaines que le gouverneur, Geraldo Alckmin, a admis que Sao Paulo était d’ores et déjà confrontée au rationnement de l’eau. Avant cela, il s’était contenté d’augmenter le prix de la fourniture en eau afin d’entraîner une diminution de la consommation. A en croire les autorités brésiliennes, la saison des pluies, qui s’étend d’octobre à avril, suffira à rétablir le niveau des barrages.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*