forces-armees-irakiennesUne importante offensive terrestre contre le groupe Etat Islamique (EI) est en cours de préparation en Irak. Ce mouvement djihadiste contrôle des régions situées au nord et à l’ouest de Bagdad.

L’objectif de cette opération d’envergure est on ne peut plus clair : déloger le groupe Daech des régions qu’il occupe. En effet, cela fait un peu plus de six mois que la coalition internationale anti-djihadiste initiée par les Etats-Unis soutient, par des raids aériens, les actions de l’armée irakienne.

Après avoir connu quelques succès, celle-ci prépare une grande attaque terrestre contre la même cible. A en croire le coordinateur américain de la coalition internationale, John Allen, « il y aura une contre-offensive terrestre majeure en Irak », a-t-il confié à l’agence jordanienne Petra. Ajoutant que « dans les prochaines semaines, quand les forces irakiennes commenceront la campagne terrestre pour reprendre l’Irak, la coalition fournira une puissance de feu importante en soutien à l’opération ».

Selon le commandement américain interarmées en charge de la direction des raids de la coalition, les combattants kurdes ou peshmergas qui affrontent les éléments au groupe EI dans le nord du territoire irakien ont repris en fin de semaine dernière aux rebelles le contrôle de « trois postes avancés sur la rive gauche au nord de Mossoul ». L’offensive lancée à proximité de cette ville stratégique a été accompagnée de quatre frappes aériennes de la coalition internationale. Toujours selon la même source, les peshmergas sont « prêts à reprendre encore du terrain … dans les environs de Mossoul ».

D’après le secrétaire d’Etat américain John Kerry, cette coalition a perpétré pas moins de 2000 raids en Irak et en Syrie depuis août dernier.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*