alstoomAlstom a annoncé lundi avoir décroché en Thaïlande un contrat d’une valeur de près de 520 milliards d’euros (552 milliards de dollars). Ce marché porte sur la mise en place d’une nouvelle unité au sein d’une centrale au charbon située dans le nord du pays .

La société française va collaborer avec le groupe japonais Marubeni Corporation, avec qui il a été sélectionné par le distributeur public d’électricité en Thaïlande. Les deux partenaires vont se charger de fournir et de construire une nouvelle unité au sein de l’usine de Mae Moh qui coûte plus de 950 millions d’euros (1,045 milliard de dollars). Selon le calendrier prévisionnel de sa mise en place, les travaux de construction doivent s’achever d’ici 2018, date à partir de laquelle elle devrait produire 600 mégawatts d’électricité. A en croire le groupe tricolore, cette unité remplacera d’anciennes chaudières Alstom devrait, en même temps, contribuer à l’amélioration du taux de rendement thermique de 20 % et à la diminution des émissions de gaz carbonique d’environ 20 % par unité de combustible brûlé.

Au terme de ce chantier, la centrale thaïlandaise devrait devenir, à l’échelle du continent asiatique, la première au lignite à fonctionner dans des conditions « ultra-supercritiques », autrement dit avec un rendement important et des émissions de CO2 réduites. Alstom procédera également à l’installation d’une chaudière, une turbine à vapeur, un alternateur ainsi que des mécanismes de contrôle de qualité de l’air sur le même site. Avec « des technologies de pointe », selon l’industriel français.

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*