enquete-gouv-bresil-petrobrasLa justice brésilienne a décidé d’ouvrir une enquête sur les gouverneurs des Etats de Rio de Janeiro et de Acre (nord), tous deux faisant partie de la coalition au pouvoir et soupçonnés d’être liés au scandale de corruption qui secoue la compagnie pétrolière Petrobras.

Par voie de communiqué, le parquet a indiqué jeudi avoir « détecté des indices de corruption passive et de blanchiment d’actifs » à l’encontre de trois personnes, deux membres du PMDB (centre), Luiz Fernando Pezao et Sergio Cabral, et un du PT (gauche), Tiao Viana. Pour parvenir à cette conclusion, le parquet s’est basé sur des dépositions effectuées par divers acteurs impliqués dans cette affaire en échange de remise de peines. Il faut noter que le PMDB est l’allié le plus important du Parti des Travailleurs (PT), actuellement au pouvoir.

Dans le cadre de cette affaire, la justice brésilienne mène des investigations sur plusieurs entrepreneurs ainsi que 12 sénateurs et 22 députés. Toutes ces personnes sont accusées d’être impliquées dans un réseau de corruption autour de Petrobras. Selon les estimations de la police, ce réseau serait à la base du détournement d’environ 4 milliards d’euros en l’espace d’une décennie. Cette somme colossale aurait servi à financer des personnalités et formations politiques membres de la coalition au pouvoir au travers de pots-de-vin et de surfacturations fomentées par des entreprises du secteur du BTP liées contractuellement à Petrobras.

D’après le parquet, l’ex-directeur des Approvisionnements de Petrobras, Paulo Roberto Costa, a certifié que MM. Pezao et Cabral ainsi qu’une autre autorité de l’Etat de Rio de Janeiro sont passés par ses services dans le cadre du détournement d’environ 9,5 millions de dollars. Selon la même source, ce pactole a été versé par des entreprises en contrat avec Petrobras de sorte à financer la campagne électorale de 2010.

 

Tags: , , , , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*