A la surprise générale, la banque centrale chinoise a annoncé une baisse des réserves de change du pays, les plus colossales au monde, au 4e trimestre de l’année dernière, s’établissant désormais à 3.181milliards de dollars en fin décembre. En chine, pareille baisse est une première depuis la crise financière asiatique de 1998.

Selon les chiffres publiés par l’Institut d’émission chinois, les gigantesques réserves de change du pays avaient franchi le seuil de 3.274 milliards de dollars en octobre, avant de subir une légère diminution pour s’élever à 3.202 milliards en septembre, et finalement chuter à 3.181 milliards au terme du mois de décembre. Selon les économistes, la baisse des réserves de change est à l’image des sorties des capitaux dans un pays où les investisseurs sont de plus en plus inquiets en raison du ralentissement de la croissance dans le pays et restent sceptiques quant au potentiel d’appréciation de la devise chinoise dans les prochains jours.
Selon les calculs de l’agence financière Dow Jones, les ventes nettes (les ventes moins les achats) de devises ont atteint 100,3 milliards de yuans (15,9 milliards de dollars) le mois dernier contre 27,9 milliards de yuans en Novembre, ce qui est la preuve que pour le troisième mois consécutif, la banque centrale a vendu plus de devises qu’elle en a acheté.
Bien que l’accumulation des réserves de change chinoise soit garantie par l’obligation faite aux exportateurs de déposer leurs réserves en devises auprès de la banque centrale, cette politique commence à montrer des failles et semble ne plus être suffisantes dans le contexte économique actuel.

 

Tags: ,

 

2 Commentaires

  1. ikofin dit :

    Les réserves de change de la Chine, les plus importantes au monde, ont atteint 3.240 milliards de dollars à fin juin, a rapporté, jeudi, la banque centrale chinoise.

  2. ikofin dit :

    La chine se sert de ces réserves pour garder stable son taux de change. Mais, ce pays se voit pointé de doigt car cette politique est néfaste aux autres pays notamment les USA.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*