ivoire-thailandeLes autorités thaïlandaises ont mis la main sur trois tonnes d’ivoire provenant du Kenya. Cette marchandise de contrebande était dissimulée dans des conteneurs prévus pour le transport de thé.

Décidément, la Thaïlande est très impliquée dans le trafic de l’ivoire. Il y a à peine une semaine, les services de douane de ce pays avaient découvert un important tonnage de cette marchandise de contrebande. Cette fois-ci, il s’agit de plus de trois tonnes d’ivoire, qui valent environ 6 millions de dollars. La douane thaïlandaise a indiqué lundi en conférence de presse que ce chargement était à destination du Laos. Il se composait de 511 pièces d’ivoire, dont certaines défenses d’une longueur de près de deux mètres. De même que lors de la saisie précédente, les autorités thaïlandaises pensent que cet ivoire devait être cédé à des acheteurs d’origine chinoise ou vietnamienne. Autre cas de figure, ces défenses auraient pu également être réintroduites en Thaïlande, où les ornements à base d’ivoire sont très appréciés nonobstant les restrictions.

De l’avis de Chris Shepherd de l’association TRAFFIC, qui travaille sur les exportations illégales d’espèces menacées, le Laos « est de plus en plus utilisé comme point de transit important pour les grands volumes d’ivoire illicite et d’autres produits de la faune », a-t-il estimé. Et d’indiquer que cet Etat n’a jamais rapporté de saisie. A l’opposé, les autorités thaïlandaises disent avoir procédé au renforcement des contrôles dans le cadre de la lutte contre le trafic d’ivoire. Ce, suite aux recommandations adressées à leur pays par le Comité permanent de la Convention sur le Commerce International des Espèces de Faune et de Flore sauvages menacées d’Extinction (CITES). Cette institution avait demandé à la Thaïlande d’améliorer son investissement dans ce domaine avant août prochain.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*