tunisie-ussaDésormais « allié majeur » des Etats-Unis, la Tunisie bénéficie d’une coopération militaire et économique renforcée.

De sources concordantes, les États-Unis croient en la Tunisie puisqu’il est le pays dont les progrès en matière de démocratie sont évidents depuis le début des mouvements du printemps arabes en 2011.

En effet, dans la mesure où la Tunisie continue à entreprendre d’importantes réformes structurelles de son économie, le pays de l’oncle Sam est prêt à accroître l’aide économique fournie afin que les Tunisiens perçoivent les bénéfices concrets de la transition vers une économie plus ouverte et plus compétitive.

Par ailleurs, face à la menace jihadiste alimentée par le chaos en Libye voisine, les USA souhaite un doublement de l’aide à l’armée et aux forces de sécurité tunisiennes en 2016. Elle a, à ce titre, demandé au Congrès d’approuver une aide de 138 millions de dollars pour 2016, dont 62,5 millions seront destinés à la partie militaire.

Bien plus, une livraison de 52 véhicules militaires de type Humvee et d’un navire de patrouille sera faite à l’armée tunisienne selon les informations données par Washingtown.

En rappel, le nouveau gouvernement tunisien est confronté à des défis sécuritaires de taille. L’attentat revendiqué par l’organisation État islamique contre le musée du Bardo en mars, qui a fait 22 morts, dont 21 touristes étrangers, a porté un rude coup au pays qui s’appuie largement sur le secteur du tourisme.

Quoiqu’il en soit, même si le chaos libyen est source d’instabilité et donc une mauvaise nouvelle pour la Tunisie, il n’entrave pas la détermination de Tunis et de Washingtown en matière de lutte contre le terrorisme et de promotion des investissements en vue du développement socio-économique.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*