L’autorité américaine des marchés financiers, la SEC, a lancé des poursuites à l’encontre de sept personnes, soupçonnés d’avoir commis des délits d’initié, dont ils ont tirés des bénéfices estimés à environs 80 millions de dollars.

Concernant l’identité des personnes poursuivies, la SEC a indiqué qu’il s’agit de Spyridon Adondakis, Anthony Chiasson, Sandeep Goyal, Jon Horvath, Danny Kuo, Todd Newman et Jesse Tortora ainsi que les fonds Diamonback Capital et Management et Level Global Investors, tous accusés d’avoir fourni et utilisé des informations non publiques, principalement les résultats trimestriels du groupe informatique Dell, afin de faire rapporter plus de 62,3 millions de dollars à leurs entreprises respectives dans la période comprise entre 2008 et 2009. Les enquêtes de la SEC ont permis d’évaluer à 62,3 milliards de dollars les bénéfices tirés des titres de Dell, sans compter les quelques 15,7 millions de dollars liés à des transactions sur des titres du fabriquant de microprocesseurs Nvidia.
S’agissant de l’évolution de la procédure judiciaire à ce stade, l’autorité américaine des marchés financiers a annoncé que deux des accusés ont déjà plaidé coupable tandis que d’autres ont déjà était mis aux arrêts par la police fédérale, avant de rappeler que ces 7 personnes font aussi l’objet des poursuites au pénal à la demande du ministère de la justice.
Avec ce nouveau rebondissement dans l’affaire des délits d’initiés à Wall Street, on peut s’attendre à un élargissement des poursuites contre des responsables de grandes banques comme c’est déjà le cas avec Raj Rajaratnam, patron fondateur du groupe Galleon, et Rajat Gupta, ancien administrateur de la banque d’affaires Goldman Sachs et de Protecter and Gamble.

 

Tags: , , , , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*