lula-da-silvaDans le cadre du scandale de corruption Petrobras, le parquet fédéral du Brésil a procédé jeudi à l’ouverture d’une enquête contre l’ex-président Luiz Inacio Lula da Silva pour trafic d’influence.

Ayant dirigé ce pays d’Amérique du Sud entre 2003 et 2010, M. Lula est accusé d’avoir plaidé en faveur de l’entreprise brésilienne du BTP Odebrecht auprès de certaines autorités étrangères. Se présentant comme la principale d’Amérique latine, cette société spécialisée dans la construction et dans l’ingénierie avait décroché les grands travaux à effectuer dans le cadre de l’organisation des Jeux Olympiques de Rio 2016. Toutefois, elle est secouée par l’affaire Petrobras, d’autant plus que son président, Marcelo Odebrecht, a été arrêté au cours du mois dernier. Le parquet a accusé ce conglomérat d’avoir dirigé un cartel d’entreprises du secteur du BTP qui se sont convenues sur les prix et d’avoir surfacturé certains travaux effectués au bénéfice de Petrobras.

Ainsi, depuis déjà deux semaines, la presse brésilienne est régulièrement revenue sur les rapports étroits de Lula da Silva avec la famille Odebrecht. Les médias se posent particulièrement moult questions sur une série de déplacements que l’ancien chef d’Etat et Alexandrino Alencar, ex-directeur des relations institutionnelles d’Odebrecht, ont effectué en janvier 2013 à Cuba, en République Dominicaine et aux USA. Ce, d’autant plus que le vol, dont les frais ont été couverts par l’entreprise, portait la curieuse mention « passager principal : vol totalement secret » lors de son enregistrement.

C’est depuis le 8 juillet dernier que cette enquête a été lancée, à l’issue d’une démarche préalable sur les activités de M. Lula. Le ministère public a précisé que ce dernier ne sera pas appelé à témoigner pour l’heure. Néanmoins, il a indiqué que les projets initiés au cours du déplacement à Cuba auraient été soutenus financièrement par le biais d’un prêt accordé par la banque publique de développement BNDES, qui, elle, est propriétaire du capital de Petrobras à hauteur de 17,24 %.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*