Reuven-RivlinDans une série d’interviews publiées jeudi, le président israélien Reuven Rivlin, qui occupe un poste essentiellement honorifique, a laissé entendre que la campagne du Premier ministre Benjamin Netanyahu contre l’accord nucléaire iranien allait trop loin et risquait d’isoler Israël.

Les interviews du président israélien parues dans le quotidien Maariv, mais également dans le journal Haaretz ou encore dans Yedioth Ahronoth expriment ses inquiétudes sur le tort que la manière d’agir du Benjamin Netanyahu peut causer à Israël. Dans une déclaration au quotidien Maariv, Reuven Rivlin se dit inquiet au sujet de la détérioration des rapports entre le président américain Barack Obama et le Premier ministre israélien qui risque de se répercuter sur les relations entre les Etats-Unis et Israël. Certes, la question du nucléaire iranien a suscité une certaine unanimité en Israël, le président Reuven Rivlin ayant lui-même exprimé des réserves au sujet de l’accord signé le 14 juillet entre l’Iran et un groupe de grandes puissances. Mais personne n’est allé aussi loin que le Premier ministre qui juge cette initiative dangereuse pour la survie d’Israël. Mardi dernier encore, lors d’une visioconférence avec des organisations juives des Etats-Unis, le chef du gouvernement israélien a affirmé qu’il était de son devoir de faire entendre son avis sur cette question qui mine les relations entre l’Etat hébreu et son allié américain.

L’accord signé le 14 juillet qui prévoit un encadrement des activités nucléaires de la République islamique en échange d’une levée progressive des sanctions contre Téhéran, quasi unanimement soutenu par la communauté internationale, a de nouveau été défendu par Barack Obama dans un discours prononcé mercredi. Si le président américain a reconnu le désaccord qui existe sur la question avec le gouvernement israélien, il a maintenu ses positions, affirmant que Benjamin Netanyahu avait tort à ses yeux.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*