Suite à une transaction estimée à 302 milliards de yens (3,9 milliards de dollars), Exxon Mobil, le géant pétrolier et gazier américain, a indiqué qu’il allait procéder à la vente de la quasi-totalité des activités de raffinage et de marketing de sa filiale japonaise ExxonMobil Yugen Kaisha à TonenGeneral Sekiyu, numéro deux du raffinage au Japon. Cette opération implique que désormais, le capital du groupe pétrolier américain passera de 50% à 22%

Dans un communiqué, les deux partenaires ont précisé que l’accord, dont la finalisation interviendra en juin, ne concerne que le raffinage et la distribution, ce qui fait que le géant pétrolier et gazier américain continuera ses activités de vente de gaz naturel liquéfié et de spécialités chimiques dans l’archipel. Même si en principe, cet accord scelle une réduction considérable de l’engagement d’ExxonMobil dans la troisième économie mondiale, il prévoit, tout de même, que le numéro un mondial de l’énergie offre son assistance à Tonen General Sekiyu dans certains secteurs sans porter atteinte aux droits exclusifs de ce dernier.
Pour plusieurs acteurs du secteur, le désengagement du groupe texan se justifie par le fait qu’il veut dès lors se focaliser sur l’exploration-production de pétrole et de gaz, où les bénéfices sont plus importants que ceux du raffinage et de la distribution. L’autre raison est que le marché nippon du pétrole devient de plus en plus difficile en raison de la baisse de la consommation d’essence avec la montée en puissance des véhicules hybrides et électriques.
Au cours des prochaines publications des résultats de grandes sociétés américaines, on pourra déjà se faire une idée sur l’impact de cette transaction.

 

Tags: , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*