couach-ksa-contratLe français Couach vient de décrocher un juteux contrat de sous-traitance en vue de la construction de 79 vedettes de type intercepteur de marine pour le compte de l’Arabie Saoudite. Cette information a été confirmée mercredi par ce chantier naval spécialisé dans les yachts de luxes et les vedettes militaires après qu’une rumeur dans ce sens se soit déjà répandue sur internet.

En fait, ce contrat, dont le montant n’a pas été communiqué, entre dans le cadre d’un autre, plus important, que le chantier naval allemand Lurssen avait conclu en 2014 avec Riyad. Celui-ci portait sur la construction de plus d’une centaine de bateaux pour une facture globale de 1,4 milliard d’euros (1,54 milliard de dollars).

Longues de 15 m, les vedettes construites par Couach seront utilisées par les gardes-côtes saoudiens. Il faudra plus de trois ans pour ce faire. A en croire Guillaume Peuchant, responsable du département Bateaux de service et militaire chez Couach, il s’agit d’ « un des plus gros contrats » réalisés par le chantier naval girondin. Bien que la direction de Couach n’était pas en mesure de fournir des chiffres précis hier, cette signature pourrait donner lieu à la création de quelques dizaines de postes.

Ce n’est pas la première fois que Couach collabore avec l’Arabie Saoudite. Ces dernières années, le chantier naval tricolore a eu à livrer plusieurs dizaines de bateaux à Riyad. Dans le même registre, Couach pourrait, selon certaines sources de presse, obtenir très prochainement une commande saoudienne en vue de la livraison de 34 patrouilleurs rapides contre un chèque de 600 millions de dollars. Au niveau local, Couach est, entre autres, le fournisseur des Douanes maritimes françaises.

 

Tags: , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*