petrobras-corruption-condamnationLa justice brésilienne a condamné lundi, Joao Vaccari, l’ex-trésorier du Parti des Travailleurs (PT, gauche), à une peine de 15 ans de prison, suite à son implication dans un réseau de corruption dans l’entreprise pétrolière publique Petrobras.

Selon le juge Sergio Moro chargé de l’enquête sur cette affaire de corruption, la peine de 15 ans est, en fait, la somme des sanctions pour plusieurs délits de corruption, blanchiments d’argent et association de malfaiteurs.

Vaccari occupait encore le poste de trésorier du PT au pouvoir jusqu’en avril dernier. A ce titre, il est soupçonné d’avoir distribué, au sein de son parti, des pots-de-vin provenant d’entreprises contractuellement liées à la compagnie pétrolière brésilienne. Selon des informations recueillies lors de l’enquête sur cette affaire, entre 2004 et 2014, des entreprises se répartissaient entre elles des marchés de Petrobras en corrompant, l’une après l’autre, certains de ses dirigeants, en contrepartie de l’octroi de contrats. En outre, lesdits contrats étaient surfacturés de 1 à 3 %. Certaines personnalités politiques, des députés de la coalition de centre-gauche au pouvoir pour la plupart, jouissaient aussi d’une part de ces commissions.

Dans le cadre du même procès, la justice brésilienne a condamné Renato Duque, l’ancien directeur des services chez Petrobras, à une peine de 20 ans et 8 mois de prison pour corruption. D’après le juge, Duque recevait de l’argent provenant de l’ex-trésorier du PT et a perçu des pots-de-vin à hauteur de 9 millions de dollars pour avoir aidé certaines entreprises spécialisées dans la construction et l’ingénierie à signer des contrats surfacturés avec Petrobras. Les deux condamnés entendent faire appel.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*