fmi-yuan-chinois-reconuLe Fonds Monétaire International (FMI) a décidé lundi, de reconnaître le Yuan chinois comme monnaie de réserve internationale, couronnant l’ascension de la Chine dans l’économie mondiale.

La monnaie chinoise rejoint ainsi le Dollar, l’Euro, le Yen japonais et la Livre Sterling dans le club très fermé des monnaies du système du Droit de Tirage Spécial (DTS). Désormais, le Yuan chinois influera sur le calcul du taux d’intérêt des prêts que le FMI accorde aux banques centrales de ses 188 Etats membres.

La décision du FMI est une grande nouvelle pour la Chine mais elle est assujettie à plusieurs conditions. L’institution financière exige notamment que le Yuan soit « plus largement utilisé » dans les transactions internationales et qu’il soit « librement accessible » comme le sont les autres monnaies qui composent les DTS.

Pour le moment, la Chine satisfait différemment à ces conditions. Si, grâce à l’augmentation de ses partenaires commerciaux, notamment en Afrique, le Yuan est passé entre 2012 et 2014 de la 13ème à la 5ème devise la plus utilisée dans le monde avec une « part de marché » de 2,17%, la Chine continue d’exercer un contrôle des capitaux malgré un assouplissement de son système des changes en août dernier. Le FMI espère pousser la Chine à poursuivre sa libéralisation et à laisser sa monnaie s’apprécier sous la pression des marchés financiers.

La Chine négociait officiellement depuis 2010 l’entrée de sa monnaie dans les DTS. La décision du FMI achève de marquer le changement de l’économie mondiale et illustre la place grandissante qu’y prennent les économies émergentes. Elle s’interprète également comme le début d’une remise en cause de l’hégémonie du dollar dans le système monétaire mondial depuis les accords de Bretton Woods en 1944.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*