Raif-BadawiLe blogueur saoudien Raif Badawi, incarcéré depuis trois ans et demi dans une prison de Djeddah, en Arabie Saoudite, a entamé depuis mardi une grève de la faim, d’après des informations rapportées hier jeudi, par son épouse, Ensaf Haidar.

Par le biais de ses proches en Arabie Saoudite, Ensaf Haidar a appris que son mari, Raif Badawi, avait entamé une grève de la faim deux jours avant.

Affirmant qu’elle n’a pas pu entrer en contact avec son époux depuis une semaine, Mme Haidar a tout de même indiqué que Raif avait fait allusion à la possibilité d’arrêter de se nourrir. Cette grève de la faim vient inquiéter encore un peu plus Ensaf Haidar au sujet de la santé de son époux, qui se serait dégradée suite aux conditions d’emprisonnement et à la hantise occasionnée par l’éventualité d’être fouetté chaque semaine.

Le rappeur Badawi a été condamné à une peine carcérale de 10 ans et à 1.000 coups de fouet, pour avoir donné son point de vue, entre autres, sur la place qu’occupe la religion dans la société saoudienne, les droits des femmes et la démocratie. Ce blogueur a été condamné à purger une peine de 10 ans d’emprisonnement et à recevoir. En janvier dernier, il s’est vu affliger ses 50 premiers coups de fouet.

Ensaf Haidar a également indiqué inquiète du transfert de son mari dans une autre prison située hors de la ville de Djeddah, précisant que les autorités saoudiennes déplacent vers ce centre pénitencier, les détenus dont les dossiers sont « réglés ». Ce qui n’est normalement pas le cas de son conjoint, dont le dossier devrait toujours être en cours d’examen par la justice, comme l’a affirmé tout récemment un délégué de la diplomatie saoudienne.

 

Tags: , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*