vente-armes-a-feuLa fusillade survenue le mercredi 2 décembre dernier à San Bernardino en Californie (ouest des Etats-Unis), a fait bondir de moitié les ventes d’armes au niveau du centre de tir RTSP dans le New Jersey (nord-est) , révèle l’un des associés, Rick Friedman.

En toute apparence, les attentats terroristes auraient incité les Américains à chercher à mieux se protéger et à anticiper un éventuel durcissement de la législation sur la vente des armes.

Le centre de tir RTSP, l’un des plus importants centre dans le nord-est du territoire américain, dispose de 21 pas de tir en intérieur qui s’étendent sur une superficie de 3.500 mètres carrés en tout. « On a vu un bond après Paris, et après San Bernardino, encore plus », a indiqué Friedman. Une institution de Jersey City, Caso’s Gun-A-Rama, a fait le même constat. Sa gérante, Lisa Caso, estime que cela est dû aux déclarations de nombreux officiels faisant état d’un imminent renforcement de la loi sur les ventes d’armes à feu.

D’après des informations émanant de l’ATF, l’agence fédérale en charge du contrôle de l’alcool, du tabac et des armes à feu, le nombre d’armes de poing fabriquées aux USA a quadruplé sur la période comprise entre 1998 et 2013. De son côté, la police fédérale (FBI) s’attend à ce qu’un nouveau record des ventes d’armes soit établi au terme de l’année en cours. Selon des chiffres émis par l’observatoire indépendant Small arms survey, 270 millions d’armes à feu sont actuellement en circulation aux USA, pays qui compte 322 millions d’âmes.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*