flagsLes USA deviennent le premier partenaire commercial de l’Allemagne au détriment de la France, qui l’était pendant quatre décennies.

En clair, pour la première fois depuis 1975, l’Allemagne a effectué plus d’exportations vers le pays de l’oncle Sam que vers l’Hexagone. D’après l’office allemand des statistiques (DESTATIS), le volume cumulé d’exportations et importations entre l’Allemagne et les Etats-Unis s’est établi en 2015, près de 173 milliards d’euros (190,3 milliards de dollars) alors que le même indicateur pour le commerce entre l’Allemagne et la France n’affichait que 170 milliards d’euros.

D’après des études menées par les économistes, Patrick Artus de Natixis et Andrew Rose de l’Université de Californie, il y a une lente dégradation du volume des exportations allemandes vers les pays de la zone euro.

Plus concrètement, lors de la création de la monnaie unique européenne, 60 % des exportations de l’Allemagne étaient destinées à ses partenaires européens. Actuellement, cette proportion n’est plus que de 40 %.

De l’avis des deux chercheurs, ce constat n’est pas lié à la croissance économique américaine mais il est principalement d’ordre qualitatif. En tout cas, les exportations allemandes destinées à des marchés hors Europe deviennent plus compétitives suite à la faiblesse de l’euro.

En toute vraisemblance, ce changement aura des conséquences sur les rapports entre l’Allemagne et la France. En effet, il n’était pas rare que la France soit présentée comme le « premier partenaire commercial » de Berlin en vue de montrer l’étroitesse des liens entre les deux Etats. Par ailleurs, cela prouve le trend haussier du commerce dans la zone euro un peu plus favorable au commerce avec le reste de la planète.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*