chretiens-inde-protectionLes Chrétiens indiens qui ont entamé la semaine sainte devant culminer par la célébration de la Pâques, dimanche prochain, ont appelé le gouvernement fédéral à protéger les églises et assurer leur sécurité.

Le Conseil global des chrétiens indiens a adressé au gouvernement fédéral un constat selon lequel « la violence contre les chrétiens et les églises ne tend pas à diminuer dans différentes régions du monde ».

Cette organisation a en effet comptabilisé de nombreuses attaques depuis le début du mois de mars contre des fidèles, notamment une contre le pasteur Keshava, frappé par des membres d’un groupe extrémiste près de Jaipur. Une église en construction à Coimbatore a été la cible d’actes de vandalisme, et des bibles et des textes sacrés ont été brûlés en face de la grotte consacrée à la Vierge de Fatima à Pune.

Le 18 mars dernier, six chrétiens ont en outre, été blessés alors qu’ils étaient en train de prier dans une église pentecôtiste. Dimanche 6 mars dernier, près de soixante chrétiens réunis pour prier dans une autre église pentecôtiste de l’Etat du Chhattisgarh, ont été violemment attaqués par des hindous radicaux.

Selon l’International Christian Concern (ICC), cette attaque a été menée par 25 personnes qui sont arrivées à moto et ont commencé à frapper les chrétiens dès leur entrée dans l’église. Les assaillants ont dépouillé les chrétiennes présentes et ont détruit des chaises, des instruments de musique et des bibles de l’église.

Les communautés chrétiennes en Inde sont d’autant plus inquiètes que les auteurs de ces violences jouissent de ce qui ressemble à l’impunité. La justice indienne et les poursuites contre les auteurs de tous ces actes violents, se distinguent par leur lenteur.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*