iran-pakistanLe président iranien, Hassan Rohani vient d’achever une visite d’Etat de deux jours au Pakistan, une visite qui a permis aux deux pays de sceller de nombreux accords économiques.

A Islamabad, le président iranien et le Premier ministre pakistanais, Nawaz Sharif ont assisté à la signature de six accords dans les secteurs commerciaux, économiques et énergétiques, dont un «plan stratégique de coopération sur cinq ans». Ce dernier prévoit l’établissement d’un mécanisme pour faire face aux problèmes qui entravent les échanges bilatéraux tels que les barrières non tarifaires, le manque de services bancaires, les goulets d’étranglement des infrastructures et le commerce par des canaux informels.

Dans ce sens, des points de passage supplémentaires seront ouverts à la frontière commune entre les deux pays et la coopération énergétique et commerciale sera développée.

Les deux pays ont également signé un accord pour renforcer la coopération entre les banques centrales des deux pays. Sur le plan énergétique, l’Iran a achevé ses travaux sur le gazoduc Iran-Pakistan de son côté. Le Premier ministre pakistanais a déclaré que le commerce bilatéral augmenterait à cinq milliards de dollars d’ici cinq ans. Ce développement économique est censé compléter les efforts sécuritaires déployés dans les deux pays pour combattre les groupes extrémistes et terroristes, et ainsi stabiliser la région.

Même s’il n’a pas fait l’objet de déclarations publiques, le volet diplomatique n’a pas été absent des échanges entre les deux dirigeants. Certains experts pensent que le Pakistan, pays majoritairement sunnite, mais avec une minorité chiite importante, a essayé de convaincre l’Iran et l’Arabie saoudite, en froid actuellement, de reprendre le dialogue. Il y a peu, Nawaz Sharif a été accueilli à la fois à Riyad et à Téhéran pour une mission de paix.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 

*