hamad_2Enchaînant sur sa visite la semaine dernière à Riyad où il a consacré une alliance stratégique entre le Maroc et les Etats arabes du Golfe, le roi Mohammed VI s’est rendu lundi à Bahreïn pour une visite de travail marquée par des entretiens avec le roi Hamad Ben Issa Al Khalifa.

Accompagné d’une forte délégation de conseillers et de ministres, le souverain marocain a présidé en compagnie du roi de Bahreïn, la cérémonie de signature de plusieurs conventions de coopération. L’objectif de ces accords est d’élargir les domaines de la coopération bilatérale et de dynamiser les échanges afin de hisser le partenariat entre les deux pays.

La visite du roi Mohammed VI à Bahreïn est également l’occasion de réaffirmer le soutien de Manama au Maroc sur la question du Sahara. Un soutien qui a été souligné par les rois et émirs du Conseil de Coopération du Golfe lors du premier sommet du genre entre le Maroc et le CCG, le 20 avril à Riyad.

L’appui des pays arabes du CCG au Maroc intervient à un moment charnière de l’affaire du Sahara qui fait actuellement l’objet de fortes tensions entre le royaume et le secrétaire général du L’ONU. Le Maroc accuse Ban Ki-Moon de s’être départi de la neutralité exigée du premier responsable des Nations unies.

Le secrétaire général avait en effet affiché une position ostensiblement favorable au Polisario, le front soutenu par l’Algérie qui réclame l’indépendance du Sahara. Pour sa part, le Maroc propose une large autonomie pour cette région Sud du royaume, dont le conflit continue d’empoisonner ses relations avec l’Algérie voisine.

En plus du soutien des pays du Golfe, le plan d’autonomie proposé par le Maroc a reçu l’appui de plusieurs pays africains et de nombreuses grandes capitales qui le considèrent comme la solution la plus réaliste pour ce vaste territoire désertique de moins d’un million d’habitants.

 

Tags: , , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*