Gilad ErdanLe ministre de la sécurité intérieure Gilad Erdan a annoncé, hier mardi, avoir interdit à la police de restituer les corps des palestiniens  auteurs d’attaques contre des israéliens à Jérusalem Est. Le ministre israélien justifie sa décision, qui est loin de faire l’unanimité parmi les dirigeants israéliens, par la volonté de ne pas voir les enterrements de ces Palestiniens se transformer en rassemblement de masse en soutien à d’autres attaques.

Gilad Erdan est convaincu que le refus de restituer les corps aura un effet dissuasif. Sa crainte de voir les enterrements alimenter d’autres attaques vient de la diffusion d’une vidéo montrant les funérailles d’Alaa abu Jamal, qui a tué un Israélien dans une attaque en octobre à Jérusalem. Sur cette vidéo diffusée sur le site d’information Ynet, l’on voit environ 200 personnes manifestant devant le cimetière du quartier Jabel Moukaber aux cris de « Allahu akbar ». La police des frontières a empêché les manifestants d’entrer dans le cimetière et de prendre part aux funérailles.
Le point de vue du ministre israélien de la Sécurité intérieure n’est pas partagé par tous. Les responsables militaires qui ont la responsabilité de ces corps estiment au contraire que leur non-restitution est contre-productive et alimente les violences. La police avait accepté de restituer le corps à condition que l’enterrement soit privé et ne comprenne pas d’appels à d’autres attaques.
La Cour suprême israélienne, rappelle-t-on, avait appelé le 5 mai le gouvernement à permettre la restitution à leurs familles des corps des Palestiniens qui ont mené ces attaques avant le début du Ramadan, célébré la première semaine de juin cette année. Selon des sources palestiniennes, les autorités israéliennes détiennent les corps de neuf palestiniens, dont six originaires de Jérusalem-Est et trois de Cisjordanie.
 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Poster un commentaire



Les champs avec (*) sont obligatoires
 
*